Fermer
classique

BACH - LES VARIATIONS GOLDBERG

Réserver
L'histoire veut que Bach ait composé ses Variations Goldberg pour soigner les insomnies du Comte Kayserling, ambassadeur de Russie à la Cour de Prusse : anecdote amusante mais certainement fausse.

Peu importe au demeurant, s’agissant d’un chef-d’œuvre absolu, presque mythique dans tout le répertoire pour clavier. Le contrepoint génial de Bach parvient ici à un sommet inégalé, tout en réussissant le tour de force de s’animer d’une chaleureuse humanité, toute entière incarnée par la sublime Aria liminaire qui conclut également le recueil. Justin Taylor n’a plus à prouver son éclatante virtuosité : il va montrer, une fois de plus, ses talents d’architecte sonore et de poète.

Publié le 27/11/2020